lundi 26 mars 2007

Le vin a-t-il un sexe, hein, Annie ?

T'en as d'ces questions, Annie, j'te jure ! Bon, on va essayer de développer un peu ce questionnaire pour alcoolique anonyme...

Selon vous, le vin est-il féminin ou masculin ?

Le vin est une boisson qu’on peut boire un peu partout sur la surface du globe et même au-delà (peut-être), mais surtout dans les régions du grand ouest de la France. Ceux qu’en parlent le plus mieux, sont ceux qu’en buvent le plus mieux. J’aborderais donc la question fatidique de « le vin est-il féminin ou masculin » en trois points : thèse, anti-thèse, spaghetti bolognèse.

Thèse : Comme disa Victor Hugo sur son lit de mort en 1830, à l’île où on inventit le point de jersey : "Vini, vidi, sixi !", ce qui signifie approximativement : "J’ai bu (du vin), j’ai vidé (la bouteille), j’ai eu un rapport sexuel (avec la bouteille ?!...)" Il faut donc le croire : vin et sexe font bon mélange ménage. A savoir si le vin est alors masculin ou féminin, je dirais qu’il est ce qu’on veut bien qu’il soit… ou qu’il fut, le mot est plus approprié (Humour : fut… fût… Riez, siouplé, ça m’ferait plaisir). De toute façon, après avoir descendu une bouteille à soi tout seul, on est tellement cuit qu’on doit plus trop savoir ce qu’on baise ou qui nous baise, hein ! Moi, ch'saurais pas trop vous dire, parce qu'en fait j’bois pas ! Ce qui m'amène à mon anti-(fou)thèse.

Antithèse : Moi, je dis que d’abord que ça m’étonnerait bien que le vin il a un sexe, tiens ! Ne dit-on pas de l’alcool qu’il désinhibe ? Moi, je dis que d'abord que y'a que ceux qui boivent qui sexhibent. Comme on dit souvent entre gens de bonne company, c'est çui qu'en boit le plus qu'en fait le moins.

Spaghetti bolognèse : N'ayant pas la recette sous les yeux, j'aimerais pas dire une connerie. Je vous renvoie donc à la Cuillère d'Argent (qui qui veut qui me l'offre !) Enfin, moi, c'que j'voudrais dire, c'est que je me fiche de savoir si le vin il a un sexe, moi j'en ai un (si si !) et c'est déjà bien assez comme ça.

Conclusion : Comme disait très mystérieusement un buveur anonyme du troquet d'en face : "C'est çui qu'a bu qui y est"

Etes-vous plutôt vin rouge, blanc ou rosé ?

Oublions le rosé. J'ai investi un jour dans une merveilleuse bouteille de Tavel, pour me convaincre que je me méprenais sur cette petite merveille, mais rien à faire, je n'ai pas plus trouvé cela à mon goût que le rosé de base de mon hyper.

Oublions le rouge. Je suis profane sur le sujet. Par défaut, je me tourne toujours vers des valeurs sûres pour ne pas faire erreur dans mon choix et ces valeurs sûres, chez moi, sont toujours en pays bordelais : Saint-Estèphe, Saint-Julien, Médoc et surtout Haut-Médoc, mon préféré. Des vins bourguignons, je ne connais rien à rien. Ne me demandez pas de citer le nom d'un grand vin, je suis analphabète. Et si je devais boire du rouge chaque jour, je choisirais selon mon humeur un tendre Saumur-Champigny ou à l'inverse un Minervois bien charnu ou un gouleyant Corbières.

J'ai commencé par boire du blanc, du qui fait mal à la tête, du blanc d'ado, comme la Blanquette de Limoux. No comment. Puis j'ai découvert les blancs de Loire, grâce à mon père, grâce à mes quelques mois passés à Nantes. Je porte toujours avec grand plaisir un verre de Muscadet ou de Saumur blanc à la bouche. J'aime leurs arômes floraux et leurs notes fruitées. Les années passant, mon goût s'est affiné. J'apprécie bien quelques bourgognes blancs : un Pouilly Fuissé, un Rully, un Chablis, et plus encore un Chassagne Montrachet ou un Montrachet Grand Cru. Et si j'ai une nette tendance à me détourner des blancs bordelais, si l'on me tend une bouteille d'Entre-Deux-Mers, je ne peux guère refuser : voilà un vin qui excite mes sens. Pourquoi ? Peut-être parce que j'y retrouve des arômes présents dans son voisin bordelais et liquoreux, le Sauternes.

Ah ! Parlons un peu de Sauternes, de Sainte-Croix-du-Mont, de Cadillac, Loupiac et autre Montbazillac. Partons un peu plus au nord, en Pays de Loire, et découvrons les vignes de Bonnezaux. Là-bas, à l'est, en Alsace, buvons à grandes lampées un Gewürtzraminer vendanges tardives, un Tokay Pinot Gris, et dans le Jura, dégustons un verre de Vin Jaune !

Ah, tout cela me montent à la tête, je suis ivre ! Je vais avoir quelques difficultés à vous parler du vin, du seul vin qui compte pour moi, car il y en a bien un que je connaisse suffisamment pour vous en dire du bien : le Champagne ! Il en est justement question dans le paragraphe suivant...

Etes-vous plutôt Champagne blanc ou rosé ?

La première fois que j'ai bu du Champagne rosé, j'ai voulu crier au crime, n'ayant que peu d'amour pour le rosé en général, comme je vous le disais plus haut. Pour moi, le vin de Champagne, l'unique, le vrai, est blanc, de préférence Blanc de Blancs, cher forcément, comme le Sauternes. Et quand il n'est pas blanc de blancs, je me tourne vers des Champagnes que l'on dit à tort "féminins" (tiens donc...), c'est-à-dire fins, aux arômes délicats et fruités, longs en bouche et rafraîchissants, comme les Deutz ou les De Venoge. Depuis que j'ai goûté un simple Brut Premier de Louis Roederer, plus "viril" dirons-nous que les précédents, j'aimerais boire un jour une cuvée Cristal ou un Blanc de Blancs de cette maison. Louis, si tu m'entends !...

Quelle est votre "première fois" ?

Un rêve que je partage avec ma Tendre, exaucé à Noël 2002 grâce à notre ami du bout du monde (néo-exilé au Costa Rica), qui débarque alors chez nous avec... un Château d'Yquem. Incroyable, nous n'en revenions pas !... On ne s'en est jamais vraiment remis d'ailleurs... Y aura-t-il une seconde fois (et une troisième parce que jamais deux sans trois) ?...

Votre meilleur souvenir "émotionnel" avec un vin ?

[CENSURÉ - Seul les possésseurs d'un décodeur Canal+ pourront accéder à ce programme le premier samedi du mois d'avril]

Votre meilleure association mets/vin ?

Si l'association Sauternes et foie gras est un grand classique chez nous, c'est l'association Sauternes et fromages de brebis (genre Petit Basque) qui remportent tous les suffrages. Et n'allez pas me dire que ça va pô du tout ensemble, c'est que vous avez jamais essayé !

Votre prochaine dégustation (prévue ou fantasmée) ?

Mais je l'ai déjà dis, bon sang ! Au risque de me répéter, j'aimerais boire une cuvée Champagne Cristal de Louis Roederer ou un Blanc de Blancs de la même maison.

Est-elle prévue cette dégustation ?!... Belle-manman, si tu passes par là, toi qui aimes tant partager de magnifiques bouteilles avec nous, toi qui raffoles de ces petites bulles, entends ce message, ce message est pour toi ! :)

Qui choisit le vin dans votre foyer et qui "gère" la cave ?

Je choisis et je gère... enfin, si on peut parler de gestion pour une dizaine de malheureuses bouteilles.

Combien de vin avez-vous en cave ?

Pas de cave. Une dizaine de bouteilles. Et pour tout vous avouer, il me reste uniquement des bouteilles offertes par nos CE respectifs, tellement POUAH ! que je les utilise pour la cuisine. Sinon, il y a quelques petites bouteilles au cas où, mais rien de bien sérieux. Quand j'ai un repas en prévision, je file m'approvisionner chez un caviste. J'ai justement une cave à visiter dans le 14ème arrondissement. Il serait temps que j'y fasse un tour...

Alors, Annie, heureuse ?...
Tit'

7 graines et quelques miettes pour un cuicui affamé:

Mais oui le numnum, que je suis heureuse. Sauf que t'as oublié la dernière et de passer le relais. Mais je me suis bien amusée à te lire. T'aurais pu en profiter pour faire une intro dithyrambique sur mon superbe blog en voie d'extinction mais bon... allez... je suis déjà bien contente que t'aies répondu. C'EST PAS LE CAS DE TOUT LE MONDE ! reunteuteu.

annie dedicacessen , le 26/03/2007 18:56  

La dithyrambe, ce sera pour une prochaine fois, cocotte ! Parce que OUAIS, il assure trop grave ça race ton blog ! (C'est un bon début, là ?...)
:)

Tit' , le 26/03/2007 19:50  

Ben moi aussi je suis bien contente que Tit est répondu, Mais alors, on oublie le p'tit jeunôt planqué en bas de chez toi qui attend que tu lui parles vinasses et que tu partages ton Cristal ? Pôv p'tit gars !
Merci en tout cas, moâ bien contente des réponses d'aujourd'hui, ce fut un grand cru qui me rend un peu plus joyeuse au sujet de ce questionnaire... Patrick, si tu passes par là, tu vois, qu'y en a qui boivent !!

Tiuscha , le 26/03/2007 20:29  

moi aussi cela m'a plu. Tu te fais trop rare ces temps ci !

Papilles et Pupilles , le 26/03/2007 21:47  

Tu te doutes le plasir que j'ai pris à te lire. trop heueruse (comme Annie) que tu aies le temps de bloguer pour nous!

Mamina , le 26/03/2007 22:05  

Tiuscha, je suis effectivement passé par là.

Un petit conseil, oublie le Cristal, et pour moins cher, offre-toi une cuvée "Les Rachais" ou "tradition Prestige" de Raymond Boulard, ou un "Substance" de Jacques Selosse.

Et si tu es vraiment riche, un Bollinger RD ou un Salon.

Bref, du grand vin avec des bulles, pas une étiquette.

patrick , le 27/03/2007 04:16  

Cela valait vraiment la peine de t'attendre sur ce coup ci...parce qu'un questionnaire comme celui la, ca vaut de l'or ;-) Bien joué mon cher Tit', la palme d'or en bouteille va à la première réponse...tout comme toi, je n'ai pas encore trouvé le rosé qui me fera dire que le rosé est bel et bien du vin..mais bon sait-on jamais...pour Yquem, il y a jamais 2 sans 3 en effet (en tout cas pour moi) en plus dans le meme millésime ce qui permet de suivre son évolution...grand, très grand meme..pour le champagne, je me joins volontier à ta dégustation ;-) bon bon je pourrais parler des heures a propos de vin..j'ai ramené un chapelle et un charmes-chambertin grand cru ce week-end de bourgogne! Enfin bref, fin de la sauce bolognaise

Amitiés
Claude

Claude-Olivier , le 27/03/2007 10:58