jeudi 29 mars 2007

Au loto, fallait jouer le 2 et le 7, hein Cathy ?

Cathy, ma chère marmite à rillette, mais quelle idée as-tu eu de me lancer sur un tel sujet ?! Voilà des jours que je planche, que je revois ma copie, que je gribouille, que je rature, que je sature et finalement, voilà ce que je vous inflige... Tant pis pour vous ! ;o)

1972

Même pas né, poil au nez !
J’attends mon tour, le frangin vient juste de s’pointer, alors faudrait pas que j’arrive trop tôt, on verra ça dans deux ans.

1977

J'ai trois ans et toutes mes dents (de lait). J'entre à l'école maternelle Maurice Genevoix. Je sais pas qui c'est ce Maurice (la saucisse !), mais je suis pas sûr qu'il ait eu une très bonne idée en m'envoyant dans son établissement, car là je découvre qu'il y a tout plein de fifilles toutes plus jolies les unes que les autres et j'ai envie de leur faire tout plein de bisous, parce que je sais hyper trop bien faire les bisous !

Y'a Dinedine, ma copine de berceau, qu'elle est trop top canon, qu'elle est toute blonde, qu'elle a QUE 5 jours de plus que moi et que ça lui donne PAS le droit d'être la cheffe et de me jeter comme un chenapan quand j'essaye de lui voler un bisous. Aujourd’hui, elle est mariée et je lui en veux pas, et pis j’aime mieux les brunes, tiens !...

Y'a Frédérique, qu'elle est toute blonde elle aussi, qu'elle est trop top canon et sexy quand elle fait comme ça avec ses cheveux comme Chantal Goya quand elle chante, et quand elle m'envoie comme ça des baisers de la main parce que je fais 'hachement bien le lapin qui a tué un chasseur ce matin.

Et pis, y'a Stéphanie, qu'elle est toute brune, elle, et qu'elle est trop gentille, qu'elle est trop belle avec son si adorable petit minois plein de taches de rousseur, que j'ai envie de lui faire des gros bisous (sur la bouche) et qu'elle se laisse faire blottie dans mes bras amoureux… Bah ouais, on est amoureux ! Bah ouais, on va s'marier ! Bah ouais, on aura tout plein d'enfants (au moins douze) ! Y'a un problème ?

Et pis, y'a Karine, qu'elle est toute rousse, que c'est une vraie chipie, pour rester poli, qu'elle porte une très jolie culotte, une seule, toujours la même sous sa petite robe, qu'elle me promet de me montrer sa *** si je veux bien lui montrer mon ***, alors illico je lui montre mon ***, que j'ai le temps de me glisser derrière l'oreille, parce que d'abord j'ai jamais vu la couleur de sa *** et parce que entre temps je me fais choper par la dirlo qui s'évertue à me faire comprendre que c'est pas très jojo de montrer son *** à une petite fille. Mais si, madame, il est joli mon ***, regarde, madame !...

1982

J’ai huit ans et quelques dents en moins. Toujours chez Maurice (la saucisse !) en primaire.

Dinedine est toujours là, plus belle que jamais. Je joue à la Barbie avec elle, à la corde à sauter, à l’élastique, histoire de l’amadouer. Je fais même de la danse depuis 3 ans, pour qu’elle croit que je suis un tendre. P’tain, qu’est-ce que j’en bave !... Mais elle est pas bête, blonde mais pas bête, elle voit clair dans mon jeu. Si elle veut bien me concéder quelques doux baisers pour sa tranquillité, je peux toujours lui courir après, je crois qu’elle en aime un autre... Qui c’est ce mec que j’te lui fasse la peau ?! J’ai bien un doute. Rhaaa, j’enrage, c’est Crespel, j’suis sûr !... Toi, saligaud, tu peux pas me voir en peinture, hein, mais dès qu’t’as besoin d’approcher ma belle, tu fais toujours copain-copain avec moi, fourbe que tu es !... Héhéhé ! Bah vas falloir encore patienter quelques années, mon gars, car c’est pas pour tout de suite. Pour le moment, c’est moi que j’la bisoute en douce, na !...

Oh, mais qui voilà ?! Qui sont ces deux sublimes beautés qui débarquent fraîchement du continent américain ?! Et pis d’abord, comment qu’on dis "j’vous trouve très belles" en amerloc ?!... Marine, Christina, Ich liebe Sie !... Et merde, ça commence mal !... On est en septembre, la rentrée a eu lieu il y a quelques jours et Marine et Christina viennent d’emménager à P***. Marine est blonde, très grande pour ses 8 printemps, elle a de beaux yeux verts dans lesquels je me plonge sans me lasser. Christina est plus menue, elle fait une tête de moins que moi, très brune, un charme fou(droyant) et des yeux noirs qui me fusillent sur place au premier regard. Amoureux, me voilà amoureux. Et des deux encore ! Mais comme c’est pas bien catholique d’en aimer deux à la fois, va falloir que je brise un cœur, et pisque j’aime les blonde à l’époque, et pisque j’aime bien la mer et que le prénom de Marine me rappelle la mer, c’est avec Marine que je batifole. Ah, Marine, ma sirène d’eau douce !... Ces baisers échangés la tête sous l’eau dans le bassin de la piscine de L*** en cachette de Christina !...

Si Christina n’a rien vu, Stéphanie pleure. Je lui dis que je l’aime toujours, que je n’aime qu’elle, que Marine est blonde d’abord, que c’est pas pareil, forcément, que c’est rien qu’une passade, que mes sentiments s’évanouiront avec son souvenir dès l’été venu, car Marine et Christina repartent – hélaaas ! – aux Zetazuni. Stéphanie, la brune, me pardonne et me jure qu’elle attendra, car elle n’aime que moi, que je suis son prince charmant, un prince charmant à qui il manque des dents, mais que c’est pas grave, ça repoussera.

J’ai attendu, attendu, attendu, longtemps attendu que Karine me montre sa ***. Voilà l’été, dans la futaie, on s’est caché et... et... Elle a enfin changé de culotte !

1987

Après Maurice (la saucisse), j’apprends la dure loi de la jungle aux Coutures.

Dinedine m’a quitté pour la classe d’à côté. Stéphanie m’a quitté pour la ville d’à côté. Karine m’a quitté pour le mec d’à côté. Me voilà, largué, abandonné. Et pis surtout, j’ai treize ans (et toutes mes dents), treize ans, bordel, c’est pourtant pas compliqué à comprendre ! Pas de crise d’ado, non, ça, j’ai oublié de la faire, et pis l’frangin s’en charge pour moi. Du poil au menton, des boutons sur le front, une voix de p’tit mitron, bref... une tête de con ! Les filles me voient même pas, j’existe pas, mon ego en prend un coup. On oublie et on passe... on passe...

1997

...On passe et on reprend le cours de mon histoire.

J’ai vingt-trois ans et toutes mes dents. En dix ans, il s’est passé tellement de choses que je sais plus, j’ai oublié. J’ai déménagé, j’ai déménagé, j’ai encore déménagé et pis encore, et pis encore... On s’perd de vue, on s’reconnaît plus, turlututuchapopointu !... Et pis, et pif et paf, v'là quelques baffes ! Et pis, abracadabra, dzing-dzang-dzong, pouf-pouf, te voilà, TOI, ma reine de Saba, ma fée du logis, la meuf de ma life, quoi !

Je t’ai rencontré fin 1993 sur les bancs de la fac. Ce 14 février 1994, il neigeait, "Autant emporte le vent" passait à la télé : c'était la saint valentin et on l'avait même pas fait exprès, dis, hé ! Nous étions tous les deux, chez toi, bien au chaud, tu m’avais invité à te faire des galettes bretonnes (la cuisine, déjà, comme un truc entre nous) et pis... et pis est arrivé ce qui devait arriver, abracadabra, dzing-dzang-dzong, pouf-pouf, 1997 et dans un an, je t’épouserai, ma Tendre, mon Unique.

2002

J’ai vingt-huit ans, marié et toutes mes dents.

Cuicui ! Le nid s'anime. Cuicuicui ! On fait un peu de place. Cuicuicuicui ! Notre oisillon fend sa coquille le 21 septembre. Mon oiselle a bien couvert son oeuf pendant neuf mois, il est tout joli tout beau, du beau travail. Il a un joli plumeau sur la tête, notre oisillon. Moi, je contemple, fasciné, ce si petit extra-terrestre et je lui parle : "Comment fais-tu pour avoir une si joli trogne ? Et ces grands yeux bleus que tu as ouverts sur le monde, d'où te viennent-ils ? Et toi, d'où viens-tu ? Heu… mais c'est quoi cette horreur dans ta couche ?! CHERIE, AU SECOURS, IL FAIT CACA TOUT JAUNE !"

Et pis huit mois plus tard, alors que notre oisillon gazouille à peine, alors qu’il tente vainement de se déplacer en faisant des roulades sur le côté, y’a comme un truc bizarre dans l’air, c’est pas parce que c’est le printemps que j’dis ça, mais y’a comme un truc qui m’rappelle vaguement quelque chose, ouais, c’est ça, y’a un air de déjà-vu chez toi. "Heu... Chérie, tu t’vexes pas, hein, mais heu... tu t’arrondis pas un peu là ?... Ah, toi aussi t’as r’marqué ! Mais, Chérie, heu... CHERIE, AU SECOURS, T’ES ENCEINTE !"

2007

J’ai trente-trois ans (enfin, dans quelques mois !) et plus toutes mes dents. Et pisque je parle de chiffre, si 1 et 1 font 2, alors 2 et 2 font 4, c’est purement arithmétique et c’est chez nous que cela se passe : voilà, nous sommes 4. Nous fêtons en ce début d'année les 3 ans de notre oisillonne qui n’a donc pas tardée à rejoindre son grand frère, quelques 16 mois après lui. Mademoiselle Bidouille, car on l’appelle ainsi, est un vrai oiseau clown avec une bouche immense comme ça et un cœur immense comme ça et une tête pleine de bêtises énooormes comme ça et elle adooore les partager avec son frère, les bêtises. Z’avez compris, on n'a pas l'temps de s'ennuyer !...

Ah, mes oisillons, mes amours d’oisillons, comme je suis fier d’eux, comme je suis heureux de les voir grandir, si curieux du monde qui les entoure, si plein de vie ! Ah, mes oisillons ! Ah, ma belle oiselle, on est si bien tous les quatre !...

2012

Ne me demandez pas de tirer des plans sur la comète, je sais pas faire.

Lors des entretiens professionnels, on me demande souvent : "Où vous voyez-vous dans cinq ans ?" J'ai toujours un mal fou à répondre à cette question. On me dit souvent que je suis d'un naturel pessimiste (n'est-ce pas, cheffe ?), je me considère plutôt comme quelqu'un de réaliste. Je me projette assez peu dans l'avenir, ne sachant pas de quoi mes lendemains seront faits. J'ai bien des rêves et j'essaie de les réaliser. Je vis mon bonheur au quotidien et je me bats pour que dure ce bonheur.

"Où vous voyez-vous dans cinq ans ?" Je sais pas, je sais vraiment pas. Mais j'me soigne, hein ! Voyez plutôt : derrière mon dos, je croise les doigts en écrivant ces mots. Pas fastoche d'écrire d'une seule main, soit dit en passant...

2017

Je croise les doigts...

2022

Je croise les doigts...

2027

Etc.

2077

J'ai 103 ans et plus une seule dent. Tant pis. Je pète le feu. Grâce au Viagra XGen. Ma Tendre se plaint de mon insatiable appétit… Je bouffe trop de sachets de géluloïde déshydraté Roynor Minute. Elle a beau me répéter que c'est pas bon pour mon cholestérol de classe 24, j'ai du mal à résister. J'ai toujours raffolé de ces cochonneries.

2082

Il était temps ! J'ai fini par tirer ma révérence. Ne pleurez pas, je vous en prie, j’ai suffisamment vécu et profité du monde (ou du moins ce qu’il en reste), je cède la place aux jeunes. Mais faut que j’vous raconte, car c’est assez connement que cela m’est arrivé. Le 29 août 2078 à plus de 104 ans, le jour de nos noces de diamant jupitérien (80 ans de mariage), j’ai voulu me faire un petit plaisir : j’ai dégusté en cachette un carré de chocolat noir que je planquais depuis quelques années. C’est ce "depuis quelques années" que mon foie n’a pas trop aimé. Le chocolat datait de... 1998, l’année de notre mariage. Je l’avais caché dans mon tiroir de chaussettes depuis tout ce temps, ce qui est formellement interdit. Mais ne vous inquiétez pas, j’ai pas souffert, j’ai pas fait long feu d'ailleurs, ça a été foudroyant. Dans notre monde si aseptisé, la moindre bactérie est fatale… A cause de moi, toute la famille et tout le quartier ont été placés en quarantaine, sous cloche aérolyque. Il s'en est fallu de peu que la méga(lo)pole entière soit considérée comme infectée et entièrement rasée. Par chance, les bactéries ne se sont pas propagées. On a brûlé mon corps sur place, ma famille n'a pas pu assister à mes obsèques. Triste pour eux. Z'ont dû m'en vouloir.

Oh, j’y pense ! Pisque ma Tendre vit encore, je vous en prie, embrassez-la pour moi, mais ménagez-la, elle a 110 ans. Et de gros poutous à mes oisillons, à mes petits-oisillons, à mes arrières-petits-oisillons, etc.

re-2007

Puisque depuis quelques années on a réussi à contrôler le temps, j’ai demandé à un de mes potes de me ramener en 2007. Même mort, c’est faisable. Cool, trouvez pas ? Ouais, en fait, j’avais juste un p’tit message à faire passer à mes blogueurs et blogueuses favorits : siouplé, plus de questionnaire ! Je vous aime, mais plus de questionnaire ! A cause de tout ça, z’avez manqué ça...

et ça...

et ça...

Aller va, je serais pas vache. Si vous promettez de revenir bientôt, je vous parlerais de ces quelques recettes que je garde sous le coude.

A très vite,
Tit'

19 graines et quelques miettes pour un cuicui affamé:

33 ans bientôt, l'âge du Christ ! Fais attention à toi mon tit préféré :-). Tu sais ce qui est arrivé au Christ à 33 ans ? LA CROIX.

RAYMONDE , le 29/03/2007 01:52  

Un vrai tombeur quoi...et précoce qui plus est !!
Bon, belle petite famille et super photos aussi , la dernière me fait de l'oeill j'attends la recette !

Mercotte , le 29/03/2007 04:50  

Tu es un jeunot! Quel tombeur tu etais! Ton petit nid d'amour est adorablement raconte. Comment veux-tu qu'on arrete de te proposer des questionnaires si tu nous offres a chaque fois des reponses pareilles?!

confituremaison , le 29/03/2007 06:20  

Ben dis donc, t'étais pas un peu obsédé, toi?

Mamina , le 29/03/2007 07:57  

non, mais t'es archi doué, t'es fort quoi, et je ne parle évidemment pas seulement de ta capacité à attirer toutes les oisillonnes, à trouver la bonne, à faire des oisillons, non, non, pas seulement. Je viens juste de passer un moment en or, tu sais, ces instants qu'on vole au temps? j'avais deux minutes, ce matin, et bien je te les ai données et sans regret. alors même si les photos m'allèchent, coquin, je ne regrette pas du tout que tu aies eu ce questionnaire, j'crois même que c'est le premier où t'en dis tant, et la vache, ça vaut le détour!

Alhya , le 29/03/2007 08:12  

Tout ce bonehur dans votre nid!!!!

Mayacook , le 29/03/2007 08:36  

Ahahahahah, j'adore... ;-)
Dis, donc, quel beau nid!
bonne journée, ciao ciao

peggy , le 29/03/2007 08:58  

Et bien quel phénomène...ca me laisse sans voix...joli palmares Tit' ;-) Et ces photos, mythiques, c'est superbe, j'attends la suite avec impatience !

Amitiés
Claude

Claude-Olivier , le 29/03/2007 10:53  

Oh ben ça vaut la peine d'attendre un tout ptit peu pour les recettes, si ça nous permet de lire des supers réponses comme ça! C'est vrai que ces questionnaires prennent un temps fou...

liliy , le 29/03/2007 12:22  

Elle est devenue quoi dinedine ?
10 ans sans filles ? pfffffff.... dis donc... Moi c'est ce que je retiens... ça fait le mariole avé les toutites quand c'est toutit et pis après, à l'heure où ça devient dangereux, y a plus personne, nicht nada que dalle que pouic "on passe"....

(raymonde, ce qui me botte moi, c'est de dire aux gens de 16, 25, 31 ans, enfin à tous ceux qui ont moins de 33 : "oh t'as l'âge du christ !"... non parce que quand même, faudrait pas oublier qu'il les a tous eus avant les 33 "l'âge du christ"... nnnntnntntntnttt ; sans compter que 33 ans, ça a été l'âge de plein de gens un jour ou l'autre, hein... napoléon, dave, jean luc delarue, régine, marcel pagnol, ma voisine d'en face... moi-même je crois que je les ai eus un jour !)

Toujours à propos de cet âge pseudo-fatidique, tu sais ce qu'on dit, numnum ? que 33 ans, c'est le moment où jamais pour renaître

annie dedicacessen , le 29/03/2007 12:52  

Le moins qu'on puisse dire, c'est que t'étais vachement précoce. En plus, tu as eu une fin à l'image de ta vie, aussi étonnante et percutante... un vrai plaisir de te lire ! Vite les recettes maintenant !

Eglantine , le 29/03/2007 13:03  

Je ne regrette vraiment pas de t'avoir passé le questionnaire, même si c'est promis je le ferai plus !
ton récit décoiffe, je ne te savais pas si précoce et j'aime beaucoup le récit de l'arrivée des oisillons, ça me rappelle du vécu !
sinon pour les recettes, je suis comme Mercotte, la dernière me fait de l'oeil !

Cathy , le 29/03/2007 14:17  

c'était beau :)

Papilles et Pupilles , le 29/03/2007 15:51  

Je suis "morte" de rire. Merci pour ce moment fort plaisant! Et j'ai hâte de lire ces recettes intrigantes!

Ninnie , le 29/03/2007 21:48  

wouahhhhh le loooooveuuuuur le Tit' ! Tant de joie et d'amour dans cette vie, tu mérites bien d'être centenaire va ;)

Lilo , le 30/03/2007 01:01  

Un vrai tombeur ! C'st super ton ptit nid

pom d'api , le 30/03/2007 06:54  

bon ba pour pouvoir revenir écrire tes doux billets pour tes lecteurs adorés, il va falloir la sauver notre planète.

En attendant, tu es là, en chair et en os, fière comme un lion, il va falloir les écrire ces recettes

AnneE , le 30/03/2007 11:49  

Je viens de passer un bon moment a te lire et a sourire. Ah ces questionnaires, qu'est-ce qu'ils nous font pas dire. Et pourtant c'etait bien blog culinaire qu'on voulait faire au depart non?

Gracianne , le 30/03/2007 15:25  

Finalement les questionnaires ont du bon, on te connaît un peu mieux. Dis, tu nous laisse pas en rade de recettes ? Castorama ça va un temps, hein ?

Sophie , le 31/03/2007 22:26