jeudi 17 mai 2007

L’invitation au voyage – Chapitre I

"Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté."
Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal

Venez ! Montez sur mon navire ! Je vous invite à un long voyage au-delà de nos frontières, vers des îles lointaines, dont le nom vous fait probablement autant rêver que moi, des terres que vous avez peut-être eu la chance de découvrir. Venez, montez à bord, faites comme le marin arabe ou perse, comme l’immigrant indien, comme l’explorateur anglais, comme le marchand portugais, arrivez par la mer pour découvrir le décor grandiose de ces longs radeaux de sable blanc posés sur l’Océan Indien, aux abords de l’Afrique qui leur a donné naissance. Venez, nous accostons, je vous invite sur les légendaires îles aux Epices, voici Unguja, la principale île de l’archipel de... Zanzibar !

Zanzibar. Le drôle de nom. Le beau nom ! Les belles syllabes exotiques, qui ébrouent mon imagination engourdie. Je suis Arthur Rimbaud, je suis Jules Verne, je suis Joseph Kessel, je n'y ai jamais mis les pieds, ces îles, je ne les ai jamais vues, mais j’en rêve !

Mais pourquoi, un voyage à Zanzibar ? Pourquoi si loin ? Parce que j’aimerais sentir un jour le goût du paradis sur terre, parce que c’est là-bas que je sais pouvoir le trouver. Parce que, ami, les épices ont ce goût de paradis !...

Dans le dernier de mes rêves, je me pensais, une fois de plus, à Zanzibar. Je tachais de m’enfuir pour ne pas souffrir, quand je constatais que le lieu dans lequel j’évoluais m’était tout à fait familier. Le soleil pénétrait par une large fenêtre ouverte, par laquelle me parvenait le chant d’un rouge-gorge. J’entendais encore le bruit de la rue, assez éloigné, les cris d’enfants qui jouaient au ballon dans la cour. Les murs de la pièce étaient laqués de jaune, un jaune profond, un jaune d’orient. Sur une table, il y avait une vingtaine de petits pots de verre, pour certains fermés, pour d’autres ouverts et il en émanait des effluves lourdes et entêtantes, qui exaltaient mon imagination… Zanzibar, encore… Une main pâle et petite, comme celle d’un enfant, se saisit de la mienne et m’attira vers elle. Au bout du bras à la peau laiteuse, pendait un petit garçon aux grands yeux mouillés et bleus. Il devait avoir quatre ans, tout au plus. Il me regardait intensément, étonné, il me caressait le dos de la main. Il me sourit, puis me dit : "Papa, qu’est-ce que tu fais ? Je peux t’aider ?". Je devais rêver éveillé, une fois de plus, car je me trouvais tout simplement dans ma cuisine, debout près de la table où je rangeais/triais mes épices. Mon fils me parlait ; il ne s’offusquait pas de mon silence. Le temps que je revienne entièrement à moi, il était reparti à ses jeux de gosse.

Sans m’en rendre compte tout de suite, ce curieux épisode avait fait naître en moi l’idée, peut-être saugrenue, de créer mes propres mélanges d’épices. Puisque je ne pouvais assouvir mon plus ardent désir (découvrir Zanzibar et ses marchés aux épices), je composais des mélanges d’épices qui me permettraient de voyager... par procuration !

Un peu à la façon d’Olivier Roellinger (ouais, j’me la pète !), voici les trois poudres magiques que j’ai imaginées.


Poudre de perlimpinpin

Ingrédients

Coriandre ; Carvi ; Cardamome ; Anis vert ; Macis ; Gingembre ; Poivre blanc

Notes dominates

Cardamome et coriandre

Utilisation

En petite quantité, pour relever une sauce, dans un court bouillon, dans l’eau de cuisson du riz, des pâtes ou des légumineuses, légèrement parsemer sur du poisson et des légumes cuits à la vapeur.

En quantité plus importante, pour une marinade de poisson.


Poudre à canon

Ingrédients

Genièvre ; Poivre noir ; Baie rose ; Sumac ; Macis ; Girofle ; Sésame ; Pavot ; Laurier ; Fleur de sel ; Herbes de Provence (sariette, romarin, serpolet, marjolaine, origan, basilic, thym)

Notes dominates

Poivre noir, sumac, sésame et baie rose.

Utilisation

Attention ! Mélange fort en goût et relevé.

En petite quantité, pour relever une sauce accompagnant une viande. Légèrement parsemer sur une viande confite ou une grillade. Idéale pour les viandes cuite au barbecue.


Poudre d'escampette

Ingrédients

Anis vert ; Gingembre ; Vanille ; Cannelle ; Sucre ; Epices (cannelle, muscade, girofle)

Notes dominates

Anis vert, gingembre et vanille

Utilisation

En petite quantité, pour relever une crème dessert, pour relever une compote, une confiture, pour parfumer des crêpes, une salade de fruits.

En quantité plus importante, pour parfumer une pâte à sablés, un pain d’épices.

Marche à suivre

Munissez-vous d’un mortier et d’un pilon ou idéalement d’un moulin à café efficace. Faites légèrement chauffer chaque mélange d’épices dans une poêle sèche (1 à 2 min.). Dès que le parfum des épices embaume la pièce, versez les épices dans le mortier et réduisez en poudre plus ou moins fine. Versez et conserver les poudres dans de petits pots en verre bien hermétiques.

Un cas d’application ?... Aller, montez, j’vous emmène !

KKVKVV(*) ?
Tit'

(* Ki Ki Veut Ki Vient Voyager)

15 graines et quelques miettes pour un cuicui affamé:

oh la la l'artiste ! Je les sens d'ici, d'outre mer, ces petits parfums. Bravissimo !!! Quel talent ! Quels beaux mélanges et quelles appellations !

[j'en mets jamais trop (d'épithètes) pour tit']

marilyn monroe , le 18/05/2007 03:07  

TOUT est sublime dans ce billet... ahhh, que oui, je te suis dans ton voyage, par la vue, avec tes photos sublimes, par l'évocation, en parcourant cette histoire que tu contes et par le rire, en découvrant tes titres de recette. Ah et j'oubliais, bien sur je garde dans un coin de ma tête que ce lieu recèle bien des trésors à essayer bien vite!

Alhya , le 18/05/2007 07:16  

Je suis prête à embarquer, quand tu veux. La poudre à canon me tente bien ;-)

mingoumango , le 18/05/2007 09:35  

Vraiment sympa! Merci pour ce petit voyage au gré des mélanges d'épices...

Je tinvite à faire un petit tour ici, STP:
http://rosas-yummy-yums.blogspot.com/2006/05/brunch-du-dimanche-meme.html

J'aimerais que tu participes à un "meme (jeu)" que j'ai créé (si ça te dit...)!

Bises,

Rosa

Rosa's Yummy Yums , le 18/05/2007 09:50  

Je pars en voyage de suite, j'ai d'ailleurs un faible pour la poudre d'escampette, c'est tout dire !

Tiuscha , le 18/05/2007 11:11  

Une petite place pour moi.....j'adore les épices..!

lory , le 18/05/2007 16:03  

On ne sait laquelle choisir... Ca dépend des circonstances, j'imagine!

Mitsuko , le 18/05/2007 18:55  

Waouuuu, ça c'est de l'épice ! Je les choisies toutes, car toutes me plaisent.
Je suis prête aussi à embarquer.
Bravo, ce post est génial !

paola , le 19/05/2007 07:47  

Ma-gni-fi-que. Je suis fière de toi le neumeneume, ce billet est splendide. Les photos.......... ! dediou. Et la poudre d'étoiles, à la vanille et au jasmin ? Tu sais... ce vers de Baudelaire, c'est pas pour faire ma snob, mais je n'ai pas cessé de le psalmodier, en entrant puis en visitant les jardins Majorelle à Marrakech. Parfois ce sont des chansons toutes cons, parfois un mot seul et incongru qui m'obsèdent, là c'était ça.
Et la poudre aux yeux ? et celle du chemin ? Braval.

annie dedicacessen , le 19/05/2007 23:21  

Là, cher voisin, je peux te certifier que les odeurs de ta poudre d'escampette m'auraient enchaînée à un de tes radiateurs... Non mais franchement, comment appeler ce délice "poudre d'escampette" ? Toujours est-il que tes mélanges d'épices sont très inspirants. Dommage que le vent ne m'apporte pas les odeurs jusque chez moi... Mais qui sait... un jour viendra peut être ???

PS : J'aime beaucoup le nouveau graphisme de ton blog (bon... d'accord ça fait un moment que je ne suis pas venue ;-))

fratwoman , le 20/05/2007 23:18  

Zanzibar, il y a des noms comme ca. Samarcande, Kamtchatka...Merci du voyage si delicieusement parfume.

Gracianne , le 21/05/2007 14:48  

Tes poudres magiques sont bien appétissantes ! Ton invitation au voyage également ! Allez, je te suis, et vogue vers le chapitre 2 de l'aventure...
Bises
Hélène

Hélène (Cannes) , le 21/05/2007 19:17  

Miam miam miam, les photos parlent d'elles-même ! Il faut absoluement que je prenne mon courage à deux mains et ramène le super mortier de 5 kilos que je zieute depuis longtemps ! ;)

Charline , le 23/05/2007 11:42  

Je suis très à la bourre, mais... génial ce billet!
Moi qui suis une afficionad...a? du mortier, je me pâme!
J'ai vu la petite brochette de lotte et st jacques en me promenant, superbe passage à la pratique!!

Véro C.Métisse , le 04/06/2007 21:23  

Ah Zanzibar et les poudres, vraiment top, il peut aller se rhabiller l'Olivier!

Patrick CdM , le 22/06/2007 13:07