samedi 2 février 2008

Petits festins et desserts, Chapitre 1er

C’est une couverture, pour commencer, au détour du rayon cuisine de mon libraire, une couverture promesse de bonheurs qui attire, attire et attire inlassablement mon œil. Dans une composition colorée, pleine de fraîcheur et de pureté figurent un nom en lettres capitales, une ville, une région, un pays : BRAS – Laguiole – Aubrac – France. Je mémorise et repars sans l’ouvrage, alors sans le sou. Ce nom sur cette couverture m’obsède, je ne le connais pas. Aussitôt chez moi, je regarde sur la Toile pour en savoir un peu plus. Mon ignorance des grands noms de la restauration septentrionale me permet de découvrir un artiste, qui depuis ce jour anime mes rêves gourmands les plus fous. Bras n’en est pas à son premier coup de maître. Je découvre alors un autre ouvrage, plus ancien, dont le titre annonce Petits festins et desserts, la réunion en somme par les très belles éditions du Rouergue de deux carnets édités il y a de cela quelques années. Tout un programme. Je découvre aussi que l’ouvrage est de plus en plus difficile à trouver. En effet, j’écume vainement quelques grandes enseignes, avant de le découvrir par hasard là sur l’étale d’un libraire d’occasion parmi quelques pauvres romans de cap et d’épée presque flambant neuf. Petits festins et desserts. Feuilletons-le ensemble si vous voulez bien...

Dans ce genre de livre de cuisine, les mots font l’image. Pas de photographie ou si peu, aucune pour accompagner une recette. Quelques coups de crayons, toutefois, fréquents, pour signifier une manip, un montage. Pas anodins du tout, bien efficaces. Et puis des mots, des mots bien choisis, concis, qui se transforment devant vos yeux en véritables délices, en plaisirs sans fin qui s'en vont fouiller au plus profond de nos mémoires à la recherche de saveurs perdues, de savoir-faire anciens, qui rappellent nos grands-mères, qui rappellent l’enfance. Il y a quelque chose de l'ordre de la madeleine de Proust qui s'insinue dans ces pages. Alors, mon BRAS en main, je feuillette. Et sans changer aucun mot, je découvre cette compote au détour d’une page...


Compote de pommes miel-beurre

Ingrédients (pour 8 personnes)

800 g de pommes golden ; 40 g de sucre ; 40 g de miel ; 30 g de beurre ; 1 gousse de vanille ; quelques gouttes de jus de citron

Marche à suivre

« Eplucher les pommes, les couper en deux et ôter pépins et pédoncules. Par ailleurs, choisir un plat dans lequel on pourra placer les pommes debout, serrées les unes contre les autres. Caraméliser le sucre et le miel dans ce plat. Veiller à ne pas trop colorer le sucre qui donnerait un caramel amer. Laisser ensuite refroidir le caramel et y ajouter le beurre, la vanille et le jus de citron mouillé avec une cuillérée d’eau. Ranger alors les pommes par-dessus. Sur le feu, coupé par un diffuseur, poser le plat et laisser cuire à chaleur douce en le recouvrant. Dans un premier temps, les pommes rendent leur jus, puis elles s’imprègnent de beurre et de miel pour la meilleure des promesses. Lorsque les pommes sont bien tendres, découvrir le plat. Une lente évaporation concentre alors le jus dans les pommes. Lorsqu’il n’y a plus de jus et qu’une lente caramélisation s’effectue, éteindre le feu. Retirer les moitiés de pommes une à une délicatement, les ranger sans les déformer et les mettre de côté. »
Comme l’écrit Bras : « J’ai pris un malin plaisir à retrouver ce geste ancien de caramélisation qui était sorti de ma mémoire ! » Et moi donc ! Il ne s’imagine pas le plaisir de cette découverte !...

Note : A consommer tiède de préférence. Froid, le miel dominerait trop.

Bon appétit,

Tit'

29 graines et quelques miettes pour un cuicui affamé:

Même maintenant après avoir mangé, je salive en lisant la recette. Je crois bien que j'ai ce petit livre, je vais me replonger dedans.

La cuisine des 3 soeurs , le 02/02/2008 00:40  

haaaaaa Bras nous en avions parlé après mon déjeuner chez lui cet été, tu te souviens? Mon maitre absolu... Celui chez qui j'aimerai apprendre... Le bonheur, le bonheur. Ton billet est empli de poésie, à l'image de la cuisine de Bras. Merci.

Lavande L&P , le 02/02/2008 06:37  

Ceux qui écrivent avec passion savent en général si bien transmettre la magie et la gourmandise d'une recette.. Tu as de la chance d'être tombé sur un tel ouvrage, merci pour ce billet et cette compote !

Tiuscha , le 02/02/2008 07:28  

Je vais devoir attendre pour voir si je trouve ce livre dont tu parles avec yant d'enthousiasme. Tu te fais rare mais, ça fait plaisir d'attendre pour te lire. je ne suis jamais déçue. Si en plus, c'est pour parler de Bras, comment veux-tu qu'on n'aille pas immédiatement éplucher des pommes!
Reviens vite.

Mamina , le 02/02/2008 08:02  

Michel Bras est sans doute le plus bel ambassadeur de l'Aubrac et de l'Aveyron! A travers sa cuisine, on retrouve tout ce qui fait le charme et la force du pays!
PS Comme vous l'aurez compris, je suis aveyronnaise!

math , le 02/02/2008 08:22  

"les mots font l'image"...c'est devenu tellement rare dans un livre de recettes. Ton billet lui l'a bien illustré!

Carpe Diem , le 02/02/2008 08:48  

en effet les mots sont précieux ! Je ne sais pas si j'arriverai à acheter un livre sans images, c'est pour moi comme faire un puzzla sans modèle :) mais pour le coup, ç'aurait été dommage de passer à côté de celui là !
Je comprends l'addiction :op

marion - il en faut peu pour ... , le 02/02/2008 09:49  

tu as acheté LE livre qu'il faut absolument avoir . c'est un ouvrage délicieux , même sans photos , il regorge de tant et tant de recettes . je l'adore, on me l'avait conseillé , un jour, à aurillac . depuis il a rejoint ma bibliothèque et je ne m'en lasse pas . bises emilie

emilie , le 02/02/2008 10:24  

C'est somptueux!

Flo Bretzel , le 02/02/2008 13:19  

Un régal ... à lire et à déguster. J'ai toujours envie de faire caraméliser mes compotes, mais cette technique là m'a l'air très élaborée. A tester de suite.

gredine , le 02/02/2008 19:14  

Mais c'est quoi donc que ça ! Je passe par ici pour pleurer quelques larmes sur ton absence et... y'a d'la couleur de partout... y'a des odeurs de partout... et plus tu nous parles d'un Bras que je connaissais très très mal... donc ça va pas du tout du tout j'peux plus pleurer faut juste que je tappe très fort dans mes mains pour faire clap clap clap... y'a pas je fais trop bien les bruits ,-)!

Dorian , le 02/02/2008 23:56  

ah ben ils sont bien loin les spinach! et le beurre est de retour!! youuuuuuuppppiiiii! et puis quand on me dit que les mots font l'image, et que c'est toi qui le dit, je ne peux que te suivre, en toute confiance, et puis cette compote beurre miel, rien que l'idée, fin voilà quoi!

Alhya , le 03/02/2008 10:29  

Je suis tombée par hasard sur ce bouquin hier en feuilletant le site d'Amazon et j'ai failli me laisser emporter... Maintenant c'est sûr, grâce à toi, je vais l'acheter ! De toute façon dès qu'on me parle de l'Aubrac, je crac... ;)

~marion~ , le 03/02/2008 10:56  

Tu sais trouver les mots toi aussi, même pas besoin de visuel que je suis déjà tombée dans les pommes. P'tite touche de miel qui me réanime, et anime ma curiosité d'y goûter.

$ha , le 03/02/2008 12:38  

La simplicité est une force tranquille, du temps pour écouter le chant des casseroles et des bons produits, c'est le bonheur, tu le transmet bien ce moment là.
Bises

Edith , le 03/02/2008 16:33  

AH ! Bien belle recette, tes images sont de plus en plus évocatrices !
En plus je suis satisfaite de savoir que je ne suis pas la seule à mettre du beurre même dans la compote....

Mes oignons , le 04/02/2008 11:10  

je clape de mes deux mains pour ce Bras de pommes à qui tu a redonné des yeux !

LILIBOX , le 04/02/2008 11:23  

Respect!
Continue a feuilleter pour nous, s'il te plait.

Gracianne , le 05/02/2008 11:20  

Shame on me, je ne connais pas Bras... Tu me pardonnes, dis? Tu me pardonnes???
Tu as parlé de ce livre avec tellement de poésie et douceur que tu me donnes envie de me le procurer...

Clairechen , le 05/02/2008 16:19  

évidemment, une compote fondante !
évidemment, une belle écriture !
évidemment, un livre rare !
évidemment, un (deux) homme(s) de génie (hé hé)
évidemment, des commentaires à la hauteur !
et moi du bas de ma médiocrité, vers mes pommes et miel je vais me hâter
et juste après je vais composer,
un haïku mortel et bien inspiré ...
euh ???

"Pommes, miel, beurre,
plus qu'un rêve : une attente -
l'hiver est si doux !"

Bises
qui reste dans ma médiocrité, et qui aurais l'occasion de m'élever,

béatrice , le 05/02/2008 16:43  

Pour une recette sans image, la voilà si bien racontée et si bien illustrée !
Comme d'hab, j'en ai l'eau à la bouche de venir voir ce qui se passe ici et émerveillée pour une si simple recette !

Annellénor , le 05/02/2008 21:51  

passe en coup de vent...te félicite...ca a l'air divin...je ne suis plus la...

Claude-Olivier , le 06/02/2008 17:39  

Toi le prince des syllables et des voyelles, tu sais aussi mettre des images sur des mots qui ne sont pas les tiens. J'attends que tu feuilletes la suite des pages.

Sophie , le 06/02/2008 21:42  

J'ai beau être incroyablement, profondément découragée, j'ai très envie de faire cette compote. Les parfums.

annie dedicacessen , le 07/02/2008 10:59  

Oh...je l'ai vu, aperçu chez les parents d'une amie..elle le feuilletait avec respect, page après page en faisant glisser la main droite à partir du coin, sous la page, comme sous le drap d'une nappe sur laquelle serait posée cette compote de rêve...

Tifenn , le 07/02/2008 19:26  

Etant de passage à Laguiole cet été je suis entrée chez M. Bras, en repérage ! Oui, repérage, car je compte bien avoir le grand bonheur d'y faire un séjour, dès que j'en aurai l'occasion. Cette recette, si simple, représente à elle seule son univers. Un grand homme ! Merci de nous l'avoir présenté... J'en profite aussi pour dire que j'aime beaucoup votre blog.

Marie-France , le 09/02/2008 16:31  

dis, il ne t en reste pas un peu, c'est parceque j ai mal à la gorge et que le miel et les pommes chaudes c'est bon pour ce que j ai...

Saperlipopote , le 10/02/2008 20:54  

Un fantastique cuisinier ... dans une fantastiquement belle région ! Oh, cette compote me fait tellement envie ...
Bises
Hélène

Hélène (Cannes) , le 14/02/2008 18:12  

C'est le genre de compote que j'adore déguster tout au long de la journée, la cuiller toujours à portée de main et le pot bien en évidence dans le réfrigérateur pour les petits creux de la journée !

Choumie , le 29/04/2008 09:48